Au service de l’innovation et de l’industrie genevoise

De la FIPA à la FTI : Six décennies au service du secteur secondaire

Le 1er janvier 1960, une nouvelle Fondation de droit public débutait son activité, la FIPA, ou Fondation des terrains industriels Praille et Acacias. Instituée par une loi votée le 28 juin 1958 par le Grand Conseil genevois, à laquelle avaient été annexés ses statuts, son objectif était alors exclusivement de coordonner l’aménagement de la zone industrielle Praille-Acacias.

Les premières années d’activité de la fondation sont essentiellement consacrées aux négociations à mener pour l’acquisition de nouvelles parcelles et la création d’infrastructures. La fondation propose également rapidement des terrains équipés aux entreprises actives dans le secteur secondaire.

Progressivement, les demandes croissantes des entreprises conduisent la FIPA a étendre son champ d’action à d’autres zones industrielles : Vernier (1963), Meyrin et Satigny (1964), Plan-Les-Ouates (1969), Mouille-Galand (1978) puis le Bois-de-Bay (2001) deviennent également des territoires gérés par la fondation.

Devenu un acteur incontournable du secteur secondaire, la FIPA devient en 1996 la Fondation pour les terrains industriels de Genève (FTI), assumant pleinement son rôle d’organisme de référence pour le secteur secondaire, dans tout le canton.

Aujourd’hui, la FTI continue à faire évoluer les zones industrielles genevoises et prépare leur futur à travers leur transformation progressive en écoParcs, initiée en 2015.